Questions/Réponses

Quels sont les principaux motifs de redressements fiscaux ?

• Recettes insuffisamment détaillées ou globalisées : rejet de comptabilité : reconstitution de recettes par le Service selon différentes méthodes
• Dépenses rejetées car non professionnelles
• Charges non engagées dans l'intérêt de la profession
• Passifs injustifiés, notamment l'historique des écritures passées au crédit des comptes-courants des associés
• Amortissements sur terrains (omission de distinguer la valeur du terrain dans l'ensemble immobilier)
• Taux excessif d'amortissement des immeubles
• Revenus et produits non déclarés relevés dans les comptes de trésorerie (Source TRACFIN)
• Comptabilités non probantes
• Abandons de créances contestés dans leur nature financiêre ou commerciale
• Erreurs sur taux de TVA applicable à des travaux et équipements de la maison
• Investissements amortis non justifiés par des piêces depuis l'origine
• Exonération ZFU
• Rémunérations fictives
• Charges non justifiées par des piêces
• Exonération entreprises nouvelles déposée hors délais
• Sous-évaluation de reprises d'éléments d'exploitation par dirigeants : actes anormaux de gestion
• Sous-évaluation de la part d'utilisation privée d'un véhicule d'exploitation
• Pertes sur créances douteuses non relancées auparavant
• Provisions pour créances douteuse non suffisamment justifiées

Nous sommes à votre disposition pour vous conseiller afin que votre comptabilité ne présente aucun motif de redressement.

Joomla SEF URLs by Artio